Pouvoir déterminer si une pièce est trop humide ou pas assez permet de se rendre compte s’il faut prendre des dispositions ou pas. Avec un hygromètre, il est possible, grâce à sa technologie, d’avoir des données précises

Fonctionnement d’un hygromètre 

Cet appareil porte aussi un autre nom, celui d’ « humidimètre ». Ainsi, il est évident que sa principale fonction est de déterminer à quel point une pièce ou l’air ambiant est humide. En outre, certains modèles sont également mieux équipés afin de détecter le taux d’humidité d’une matière précise (bois ou béton, par exemple). Depuis leur apparition sur le marché, les fabricants ne cessent d’innover pour apporter toujours plus de précision aux mesures prises par leurs appareils (quelques bons modèles sur ce site).

Conseils d’utilisation d’un hygromètre 

Ce genre d’appareil est réellement pratique pour les foyers, mais aussi pour les professionnels du bâtiment, pour assurer la qualité de leurs matériaux. C’est un dispositif simple à première vue, mais il y a quand même des précautions d’utilisation à prendre. Les utilisateurs doivent assimiler quelques manipulations de base afin d’avoir les meilleurs résultats possibles. À cet effet, voici quelques recommandations :

  • Il faut assurer le calibrage de l’appareil : en utilisant un environnement hermétique où enfermer son hygromètre (petit sac conseillé). Il faut ensuite avoir à sa disposition un récipient d’eau salée pouvant accueillir le dispositif hermétique avec l’humidimètre. Au bout de 6 heures, un appareil calibré devrait afficher une valeur d’au moins 75 %. C’est le taux de référence à ce moment-là. Si ce taux n’est pas celui indiqué, il faudra utiliser le bouton de réglage prévu à cet effet pour rectifier la mesure et l’ajuster au taux de référence. Cela ne devrait pas trop être compliqué. 
  • Assurer une bonne protection à l’appareil : en commençant par bien le placer. En effet, il ne convient pas d’exposer un hygromètre aux diverses intempéries. Il faut donc éviter les expositions trop prolongées au soleil ou au froid extrême. Les capteurs d’un tel appareil sont quand même assez sensibles et nécessitent d’y faire attention, il en est de même pour les composants internes. Il est important alors de choisir un endroit optimal.
  • Entretenir régulièrement son appareil : cette partie-là est importante pour s’assurer une durée de vie plus longue. Il faut savoir que les saletés et la poussière sont ses principales ennemies. C’est pourquoi de petits coups de chiffon régulièrement sont indispensables pour éliminer tout cela. Attention, les capteurs n’aiment pas l’eau ni les autres produits d’entretien liquides sous peine de les dégrader. Il ne faut pas oublier que ce sont les éléments les plus essentiels au bon fonctionnement de l’hygromètre.

Bref, un hygromètre ou encore humidimètre fonctionne de manière à pouvoir mesurer le taux d’humidité, ce qui est idéal pour une pièce. Pour avoir des données précises et pour pouvoir assurer la durée de vie de son outil, il faut suivre quelques conseils d’utilisation pas difficiles à réaliser.

Catégories : Sécurité